« Nous vous remercions pour la qualité des soins dont notre mère a bénéficié dans votre institution. » -
Voyez d'autres témoignages

L’unité prothétique

Qu'est-ce qu'une unité prothétique ?

Une unité prothétique d’errance invasive permet de regrouper les résidents atteints de démence ayant les mêmes caractéristiques de déficits cognitifs. Ce regroupement facilite la réponse aux besoins communs de ces résidents.

La philosophie d’intervention préconisée à l’unité prothétique mise sur le maintien de l’autonomie fonctionnelle des résidents. C’est pourquoi, l’environnement physique, la communication, les services et les activités quotidiennes sont adaptés aux besoins, capacités et habitudes de vie du résident.

Notre unité prothétique est à accès restreint et se situe au 3500 de l’aile d’Youville. Elle regroupe 13 résidents.

Critères d'admissibilité:

  • Diagnostic de démence irréversible présentant des symptômes comportementaux et psychologiques de démence (SCPD) contrôlables ayant besoin d’un environnement calme;
  • Manifestation de certains comportements tels que : errance invasive, fouille, fugue, désorientation;
  • Autonomie dans les transferts et déplacements (doit pouvoir se déplacer sans appareillage);
  • Perte de la notion de territorialité;
  • Adhésion de la famille à l’approche prothétique.

Dès qu’un résident ne répond plus à l’un des critères d’admissibilité ci-dessus, il est réorienté vers une unité conventionnelle de notre établissement

Particularités du fonctionnement sur l'unité prothétique :

Les interventions réalisées par le personnel de l’unité respectent le rythme de chacun en ayant une routine de vie souple et personnalisée.

Les résidents sont libres de circuler à leur guise partout sur l’unité. Certains comportements font partie du quotidien de cette unité prothétique, tels que : se coucher dans un lit autre que le sien, déplacer les objets des autres, « fouiller » un peu partout.

Aussi les repas ne sont pas servis par cabarets, mais plutôt « plat par plat », comme à la maison. Les résidents mangent tous ensemble pour le dîner et le souper et selon l’heure du réveil de chacun pour le déjeuner.

Le comportement des résidents peut être changeant selon l’ambiance qui règne sur l’unité. La présence de plusieurs stimuli en même temps est à éviter afin de maintenir un environnement calme.


Nos partenaires
logo_fondation_castjoseph logo_cisss-ca logo_mspdulittoral logo_groupechamplain logo_marquise